Projet social en Inde

Équipe

Michael Brodmann, spécialiste en mécatronique (en formation)

Ce qui me motive beaucoup, c'est l'expérience que j'ai acquise au cours de mes précédents voyages à l'étranger et le fait que de nombreux pays aient désespérément besoin d'aide. J'ai le bon état d'esprit, dispose de bonnes compétences techniques et suis ouvert et respectueux vis-à-vis des autres et des cultures étrangères.

Christoph Zimmerer, mécanicien industriel (en formation)

C'est une belle opportunité d'aider de manière très concrète et directe des personnes qui vivent dans la pauvreté tout en découvrant un monde complètement nouveau. J'ai l'habitude de beaucoup travailler, et ceci de manière professionnelle, étant donné que mes parents possèdent une exploitation agricole.

Matthias Weber, Technicien en génie des procédés (apprenti)

Ceci est une occasion d'aider les gens qui vivent dans la pauvreté d'une manière concrète et directe tout en apprenant en même temps à connaître un nouveau monde. Je suis habitué à effectuer des travaux manuels exigeants car en plus de mon apprentissage, j'aide à gérer l'entreprise agricole familiale. Il y a deux ans, je rénové seul une chambre dans notre maison plus que centenaire.

Georg Lubinger, technicien des matières de synthèse (en formation)

Je m'attends à vivre deux semaines de travail difficiles, mais intéressantes. J'espère aussi pouvoir entrer en contact avec les personnes sur place et une culture inconnue.

Robin Mazanek, spécialiste en génie mécanique (en formation)

Je souhaite continuer à me former à travers ce projet, découvrir une autre culture et aider les gens sur place. Il me tarde de vivre ces deux semaines captivantes, mais sûrement difficiles, au cours desquelles j'aurai la possibilité d'aider d'autres personnes.

Jonathan Kägi, spécialiste des technologies du plastique (en formation)

L'été dernier, j'ai participé à un projet d'aide en Mongolie. Cela m'a donné une idée de ce qui pouvait m'attendre en Inde, et ce n'est pas la première fois que je me verrai confronté à la pauvreté. Il me tarde de découvrir ce pays, de me former davantage et de vivre de nouvelles expériences au contact d'autres personnes.

Stefan Wälti, technicien polyvalent (en formation)

Contrairement à un don d'argent, ce type d'aide permet de voir le résultat final, et l'on est sûr que les gens sur place en profitent réellement. J'aime apprendre de nouvelles choses et m'investir pour la bonne cause.

Norbert Peuckmann, conseiller de vente

Cela m'emplit de fierté et de joie de pouvoir collaborer à un projet aussi intéressant et aussi utile d'un point de vue social. Je suis convaincu qu'après notre voyage, nous aurons la chance de voir les choses différemment et appliqueront d'autres critères pour évaluer les choses.

Heinz Waldvogel, ingénieur commercial international

Je suis heureux que nos apprentis aient la chance de réaliser un projet avec des produits Geberit. Les installations sanitaires vont certainement permettre d'améliorer les conditions d'hygiène à l'école et en particulier à l'hôpital. Ayant travaillé dans cet environnement culturel durant de nombreuses années, je me réjouis de retourner dans un monde qui m'est familier.

Otto Griesshaber, responsable de la formation technique

Aider les personnes vivant dans la pauvreté est quelque chose qui m'intéresse personnellement, en particulier à travers le savoir-faire de Geberit en matière d'eau et de technique sanitaire. Je suis particulièrement heureux que les apprentis Geberit aient l'opportunité d'élargir leur horizon personnel et professionnel. Je suis sûr que ces jeunes gens reviendront chez eux avec une expérience dont ils profiteront toute leur vie.