Projet social en Serbie

Équipe

Anna Baluch, agent technico-commercial (en formation)

Pour nous, l'alimentation en eau n'a rien de spécial. Mais en Serbie, ce n'est pas une évidence. J'aimerais récolter le plus d'impressions possible et développer ma personnalité en ce qui concerne mon sens des responsabilités, la communication avec d'autres personnes, l'indépendance et la maturité.

Sarah Berner, machiniste (en formation)

Je me réjouis de voyager dans un pays que je ne connais pas et de pouvoir y travailler. C'est un défi personnel car je ne sais pas du tout à quoi m'attendre.

Stefan Franz, machiniste (en formation)

Il est rare d'avoir l'opportunité de voyager dans un autre pays, d'y travailler et d'y acquérir une expérience utile pour la formation. J'aime l'idée de pouvoir aider d'autres personnes.

Michael Brodmann, spécialiste en mécatronique (en formation)

Je souhaite soutenir ce projet afin d'améliorer le niveau de vie d'autres personnes afin qu'il se rapproche de celui dont nous bénéficions depuis longtemps en Allemagne. Je considère que c'est un droit humain de vivre dans de bonnes conditions d'hygiène.

Fabian Höller, mécanicien (en formation)

Je suis fasciné par l'idée de pouvoir changer les choses dans un pays étranger afin d'aider d'autres personnes à améliorer leur qualité de vie. Il devrait y avoir plus de projets de ce type dans les écoles afin que les enfants soient confrontés aux thèmes de l'eau potable et d'une bonne hygiène dès leur plus jeune âge et puissent en tirer un avantage.

Tobias Kosche, spécialiste en mécatronique (en formation)

J'aime l'idée de pouvoir aider des personnes moins privilégiées et considère cela comme une mission utile. Je pense qu'il est important d'avoir de bonnes conditions d'hygiène. En particulier dans une école où les équipements sanitaires sont utilisés par de nombreuses personnes.

Kevin Okroj, mécanicien industriel (en formation)

J'ai suivi les images et l'impact du séisme de Kraljevo dans les médias. Personnellement, je pense qu'aider sur place apporte bien plus que de donner de l'argent. En particulier lorsque l'on a la possibilité de participer à un projet d'aide comme celui-ci.

Sebastian Weiss, agent technico-commercial (en formation)

C'est une opportunité unique pour vivre des expériences qui resteront gravées dans notre mémoire et qui pourront nous aider à mieux apprécier notre propre niveau de vie. Il me tarde de rencontrer d'autres apprentis venus d'autres sites Geberit et de travailler avec eux.

Melanie Wendsche, agent technico-commercial (en formation)

J'aime aider les personnes qui ne vont pas aussi bien que moi. En tant qu'élève, j'ai déjà participé à un projet similaire dans une école en Hongrie. Je pense que cette expérience en Serbie va m'apporter beaucoup.

Frank Knieps, formateur en gestion du personnel

J'ai suivi les activités humanitaires de Geberit dès le début. Je trouve que l'idée de réaliser de tels projets avec des apprentis est vraiment excellente! Le fait de savoir apprécier son propre niveau de vie et transmettre cela à nos apprentis me tient particulièrement à cœur.

Norbert Peuckmann, conseiller de vente

Durant ma visite préparatoire en Serbie, j'ai rassemblé beaucoup d'informations utiles et me réjouis vraiment de mettre ce projet en œuvre. Le fait que nous puissions le réaliser avec neuf apprentis Geberit, des installateurs locaux et nos collègues serbes sera sûrement une expérience professionnelle et personnelle enrichissante pour toutes les personnes impliquées.